Tremblay Fraternité 1914 – 2014

Jules Pascal ABADIE

Jules Pascal ABADIE est né le 16 janvier 1887 à Tremblay, aujourd’hui Tremblay-en-France (Seine-et-Oise, aujourd’hui Seine-Saint-Denis), fils de François Marie, bouvier et de Maria Louise Maillard, gantière, mariés à Tremblay en 1886. Naissent ensuite Rose Anne en 1888, Albert Louis en 1892, Alfred François en 1894 qui meurt en bas âge, Victor Jean Marie, en 1895, Léon Alfred en 1896, Gustave Marcel en 1899 qui meurt également en bas âge, Marie Françoise en 1900 et Gustave Paul en 1902.

Recruté avec la classe 1907 au bureau de Versailles (Seine-et-Oise, aujourd’hui Yvelines), il est incorporé le 8 octobre 1908 au 67e Régiment d’Infanterie jusqu’au 26 septembre 1910 et se voit accorder un certificat de bonne conduite.

Il épouse le 23 septembre 1911 à Tremblay-lès-Gonesse, aujourd’hui Tremblay-en-France (Seine-et-Oise, aujourd’hui Seine-Saint-Denis), Marie Angèle Soissons. Deux enfants naissent de leur union, Robert en septembre 1912 et Germaine en janvier 1914. Exerçant le métier de charretier, il demeure au Petit-Tremblay à la veille de la Première Guerre mondiale.

Rappelé à l’activité par la mobilisation générale du 1er août 1914, il retrouve le 67e Régiment d’Infanterie, au sein duquel est affecté de 1916 à 1917, Lucien Louis Marie Mavré.

Soldat de 2e classe, Jules Abadie meurt des suites de blessures sur le champ de bataille le 11 septembre 1914 à Erize-la-Grande, fusionné aujourd’hui à Raival (Meuse) à l’âge de 27 ans.

Quelques mois plus tard, en février 1915, meurt Edmond Louis Herbelot, son beau-frère, époux d’une sœur de son épouse, puis en août 1917, meurt Edmond Louis Dumesnil, son neveu, fils d’une autre sœur de son épouse, enfin, en octobre 1918, meurt Eugène Charles Lemoine, son autre beau-frère, époux d’une troisième sœur de son épouse.

Son nom est inscrit sur les monuments aux morts érigés à Tremblay en 1920 et 2014.

Le Petit-Tremblay, vers 1906, où demeurent Jules Abadie et sa famille.

Le Petit-Tremblay, vers 1906, où demeurent Jules Abadie et sa famille.

Sources : Archives communales de Tremblay-en-France, état civil 1883-1917 (1E 21-24), recensement de la population 1881-1921 (1F2 1-2), Archives départementales des Yvelines, registres matricules 1907 (1R/RM 385), Service historique de la Défense, fichier des « Morts pour la France ».