Tremblay Fraternité 1914 – 2014

Tremblay se souvient

11-nov-blogAvec le dévoilement d’un nouveau carré militaire au cimetière communal du Vieux-Pays et le vernissage de l’exposition Le Front des poètes, les commémorations du 11 novembre prennent cette année une dimension particulière.

Cet automne, Tremblay continue de dérouler ses initiatives autour de la commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale. Au Vieux-Pays, après le passage remarqué des taxis de la Marne et les Journées du patrimoine, l’histoire locale reprend ses droits à l’occasion des cérémonies de l’armistice du 11 novembre 1918.

Bien sûr, les traditionnels dépôts de gerbes et allocutions rassembleront dès 9h45 les élus, les associations d’anciens combattants, le Souvenir français et les enfants des écoles Cotton, Ferry et Malraux autour du nécessaire devoir de mémoire. Mais ce 96e anniversaire sera plus particulièrement marqué par le dévoilement du nouveau carré militaire au cimetière communal du Vieux-Pays. La ville rend ainsi un hommage appuyé aux soldats tremblaysiens, morts pour la liberté il y a tout juste un siècle.

Sur le site, 62 croix matérialisent le souvenir de ceux que la guerre a fauchés à l’aube de leurs 20 ans. Au centre, un monument grave à jamais leur nom dans le granit. La petite histoire retiendra que 20 d’entre eux sont enterrés ici, les autres reposant à Verdun, dans La Somme, l’Aisne ou encore dans le caveau familial. Moment symbolique, le dévoilement de la stèle associera un enfant de Tremblay et un témoin de l’époque, Robert Bocabeille, 101 ans, né au début du conflit (voir notre portrait ci-dessous).

La matinée se poursuivra à l’Hôtel de ville de Tremblay. Après la cérémonie devant le monument aux morts, le public découvrira aux alentours de 11h45 l’exposition Le Front des poètes, 1914- 1918, proposée du 10 au 29 novembre. Elle donne à voir la guerre telle que l’ont vécue les poètes français, mais aussi allemands, italiens, russes ou anglais. Péguy, Claudel, Apollinaire, Aragon, Éluard, Cendrars, Cocteau, Maïakovski, Brecht, Marinetti ou encore Owen comptent parmi les grands noms rassemblés ici par la Biennale internationale des poètes en Val-de-Marne. Les poésies prendront
corps et voix grâce à deux lecteurs, Anne Segal et Jean-Pierre Guedj.