Fernand Joseph BERNARD est né le 30 septembre 1896 à Villepinte (Seine-et-Oise, aujourd’hui Seine-Saint-Denis), fils de Louis Isidore, charretier et de Marie Virginie Leclère, déjà parents d’un fils Louis, 4 ans, dont les familles sont installées à Tremblay depuis la seconde moitié du XIXe siècle. Par la suite, ils ont quatre enfants, Hortense Marie en 1898, Marcel Eugène en 1900, Reine Valentine en 1903 et René André en 1906.

Exerçant le métier de garçon maçon, puis manouvrier chez M. Pelletier, il demeure rue de la Juiverie (aujourd’hui route de Roissy), à la veille de la Première Guerre mondiale.

Recruté, après la mobilisation générale du 1er août 1914, avec la classe 1916 au bureau de Versailles (Seine-et-Oise, aujourd’hui Yvelines), il est incorporé le 12 avril 1915 au 67e Régiment d’Infanterie, puis le 22 mars 1916 au sein du 101e Régiment d’Infanterie, enfin le 16 août 1916 au sein du117e Régiment d’Infanterie. Soldat de 2e classe, il est tué à l’ennemi le 16 juillet 1917 au Mont Cornillet, à Prosnes (Marne) à l’âge de 21 ans.

Cité comme « modèle de courage et de dévouement », notamment lorsque, « le 8 juillet 1917, [il] est sorti sous le feu de l’ennemi chercher un blessé […] et a réussi à le ramener » ou le « 14 juillet 1917 [il] s’est élancé avec enthousiasme à l’assaut des tranchées ennemies », il est décoré de la Croix de Guerre avec étoile d’argent.

Il est inhumé au cimetière de Tremblay (concession n°486 C14, puis nouveau carré militaire en 2014) et son nom est inscrit sur les monuments aux morts érigés à Tremblay en 1920 et 2014.

La Grande-Rue ou rue de la Juiverie (aujourd’hui route de Roissy), où demeure Fernand Bernard (cliché pris vers 1930).
La Grande-Rue ou rue de la Juiverie (aujourd’hui route de Roissy), où demeure Fernand Bernard (cliché pris vers 1930).

Sources : Archives communales de Villepinte, état civil 1896, Archives communales de Tremblay-en-France, état civil 1913-1929 (1E 24-26), recensement de la population 1881-1921 (1F2 1-2), Archives départementales des Yvelines, registres matricules 1916 (1R/RM 538), Service historique de la Défense, fichier des « Morts pour la France ».

Toutes les histoires individuelles