Tremblay Fraternité 1914 – 2014

Michel BARDOT

Michel BARDOT est né le 18 novembre 1895 à Paris VIIe (Seine), fils de parents non dénommés. Non mariée, sa mère le confie à l’administration de l’Assistance publique de Paris dès le lendemain, déclarant en faire l’abandon « parce qu’elle ne veut pas que ses parents et sa famille connaissent la naissance de cet enfant ».

Dénommé simplement Michel, sans autre nom, il est élevé par la famille Bardot, avec leurs trois filles, Ernestine, 3 ans, Jeanne née quelques mois plus tôt et Augustine qui naît en 1897. Après une décennie dans la Nièvre, ils s’établissent à Tremblay vers 1914.

Michel est recruté, après la mobilisation générale du 1er août 1914, avec la classe 1915 au bureau de Nevers (Nièvre) et affecté au sein du 7e Bataillon du Génie comme sapeur mineur.

Il est tué à l’ennemi le 12 septembre 1916 au sud-est du lieu-dit La Ferme de l’Hôpital, à Bouchavesnes-Bergen (Somme) à l’âge de 20 ans.

Dans le courant de l’année 1918, Eugénie Bardot, la mère nourricière de Michel écrit au directeur de l’Assistance publique pour recevoir en souvenir le diplôme de son enfant.

Il est inhumé à la nécropole nationale de Rancourt à Bouchavesnes-Bergen (Somme) (concession n°220) et son nom est inscrit sur les monuments aux morts érigés à Tremblay en 1920 et 2014.

En 1918, Eugénie Bardot, la mère nourricière de Michel écrit au directeur de l’Assistance publique pour recevoir en souvenir le diplôme de son enfant.

En 1918, Eugénie Bardot, la mère nourricière de Michel écrit au directeur de l’Assistance publique pour recevoir en souvenir le diplôme de son enfant.

Le nom de Michel est inscrit sur le monument aux morts érigé en 1920.

Le nom de Michel est inscrit sur le monument aux morts érigé en 1920.

Sources : Archives de Paris, VIIe arrondissement, état civil, naissances de juin à décembre 1895 (V4E 8624), dossier d’enfant assisté, 1895-1918 (D5X4 1660), Archives communales de Tremblay-en-France, état civil 1913-1918 (1E 24).